Le Monde Rouge

 

Le ciel est peint en rouge,

le soleil est brûlant avec des larmes,

le sang coule dans les rues.

 

Les murmures caressent l’air de tristesse

et ils écrivent les mots de la tristesse

mais nous ne pouvons pas lire

quand tout est floue.

 

Les blessures sont froides

dans l’air glacial

et nous tenons tous

notre souffle

resteront avec nous.

Nous avons peur de lâcher prise

quand tout ce que nous voulons

est à remonter le temps,

—–
Je t’aime, Paris. Mes pensées sont avec vous.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s